Je sais exprimer l'antériorité au passé

Gap-fill exercise
by A. Denutte

En août 2007,en Autralie, Bruce Trevorrow devient le premier Aborigène des « générations volées » à se voir accorder une compensation financière de la part d'un tribunal. Treverrow avait été enlevé par les autorités en 1957, à l'âge de 13 mois, lorsque son père l'avait amené à l'hôpital. En toute légalité, l'hôpital le retira à ses parents et le fit adopter par une famille blanche, affirmant qu'il était « orphelin.

Après plusieurs années loin de sa famille, Bruce a retrouvé les siens puis raconté ce qui s'était passé durant son absence. Imaginez ce qu'il a pu dire en complétant les phrases suivantes en mettant les verbes entre parenthèses au past perfect :

a) My brothers and my sisters (grow up) with my parents.
b) My father (lose) his job.
c) My mother (stay) at home and (bring up) my brothers and sisters.
d) My parents (not stop) looking for me.
e) I (have) awful experiences at school.
f) I (never keep) a job for more than a year.

Les parents biologiques de Bruce ont raconté les retrouvailles avec leur fils dans un journal. Imaginez leurs propos en complétant les phrases suivantes avec des verbes au prétérit ou au past perfect selon le cas :

a) When Bruce (see) us, he (cry) because he (not see) us for ages.
b) He (continue) visiting his foster family who (bring) him up for so many years.
c) He (be) away from us for so long that he (not feel) at home with us at the beginning.
d) When we first (contact) him, he (just find) a job.
e) He (tell) us he (feel) uncomfortable with his foster family.